Amman, mer Morte, Wadi Mujib et Jerash - Les grands espaces de la Jordanie - Amman, mer Morte, Wadi Mujib et Jerash - Les grands espaces de la Jordanie

De Petra, nous nous sommes rendus en bus local à Amman, la capitale. Nous nous y sommes installés pour 6 jours et avons fait quelques plans et des excursions d’une journée dans d’autres villes. L’hôtel était incroyable, géré par une femme anglaise, il était immaculé avec un bel espace commun avec wi-fi et petit-déjeuner gratuits. Après quelques jours, nous avons retrouvé Toni et Bernie et avons décidé de louer une voiture pour explorer un peu plus le pays.

Il est un peu difficile de se déplacer en Jordanie avec les transports publics et la plupart des gens prennent un taxi, ce qui est non seulement coûteux mais aussi moins amusant que d’avoir sa propre voiture et sa liberté. Notre premier arrêt était le Mont Nebo, l’endroit où Moïse aurait vu la Terre Promise, il a aussi été enterré ici (apparemment). Il y avait un peu de brume ce jour-là, mais par temps clair, Israël et la vallée du Jourdain auraient été parfaitement visibles.

Le point culminant pour moi, cependant, était les groupes de jeunes filles qui ont décidé de mettre de la musique et de commencer à danser au belvédère ! Elles étaient ce que nous appelons les « musulmanes modernes », portant des vêtements plus serrés de style occidental, beaucoup d’accessoires, ne se souciant pas de ce que les autres pensent et s’amusant en public.

L’étape suivante de notre voyage était la mer Morte ! Quelque chose que nous voulions voir depuis très longtemps. La Mer Morte est l’endroit le plus bas de la TERRE et a une telle teneur en sel que rien ne peut y survivre. Plutôt que d’aller à la plage publique où se trouvent tous les habitants, nous avons décidé de payer une des stations huppées le long de la mer pour utiliser leurs installations pour la journée. Cela comprenait leur propre parcelle privée de sable/mer, l’utilisation de 4 piscines et des chaises longues.

Les quatre d’entre nous se sont d’abord dirigés vers l’eau pour voir pourquoi il y avait tant d’agitation. Il y avait des morceaux de sel le long du rivage, qui était très très pointu, donc nous avons dû nous manœuvrer dans l’eau très soigneusement. Nous avons reculé et nous nous sommes assis sur l’eau et nous avons flotté ! !! C’était tellement bizarre que c’était hystérique. Nick et moi étions en train de craquer (comme d’habitude) et nous en avons apprécié chaque minute.

Nous nous sommes couchés sur le dos, puis sur le ventre et avons essayé de nous mettre debout, mais nos pieds remontaient instantanément à la surface. Nick a reçu de l’eau dans les yeux et moi sur mes lèvres gercées, et ça a piqué ! Après un moment de flottement et de flottement excessif, nous sommes sortis et avons appliqué un peu de la boue que le spa proposait, nous en avons mis sur tout le corps et l’avons laissé sécher au soleil avant de le rincer dans la mer. Notre peau était si douce après, un vrai traitement de spa. Nous avons passé un peu de temps à la piscine à débordement avant de faire nos valises et de reprendre la route.

Notre prochain arrêt était la réserve naturelle de Wadi Mujib, également connue sous le nom de « Grand Canyon de Jordanie ». L’étonnante vallée est profonde d’environ 1 km et s’étend sur 4 km d’un bout à l’autre. Nous étions là pour faire de la randonnée ! Nous avons enfilé nos shorts, laissé tout dans la voiture, enfilé nos gilets de sauvetage et sommes partis. Nous avons marché le long d’une rivière claire et chaude, presque tout le long du chemin, en étant complètement trempés.

Nous étions en plein dans la gorge et avions une vue imprenable sur les parois du canyon qui nous entouraient pendant la randonnée. Après avoir marché un moment dans la rivière, nous sommes arrivés à une petite chute d’eau avec des cordes… il était temps de grimper sur les rochers et de traverser l’eau vive ! Tout était tellement mouillé qu’il était difficile de s’accrocher aux cordes, mais nous y sommes tous parvenus sans problème.

Il y avait 3 chutes d’eau différentes à escalader et le reste du temps a été consacré à la randonnée dans la rivière, ce qui a fait travailler les quadriceps. A la fin de la randonnée de 2 km se trouvait une énorme chute d’eau, nous avons pu passer derrière elle également. Il n’était pas question d’y grimper, mais juste de s’y attarder et de profiter du paysage. Pendant que nous étions là, dans l’eau jusqu’à la taille, nous avons tous senti quelque chose sur nos jambes, j’ai pensé que c’était peut-être un sac en plastique ou quelque chose qui nous frôlait, mais non… il y avait des tas de petits poissons qui nous suçaient les jambes ! Je suis sorti de là très vite.

Nous avons fait le chemin du retour vers le départ, ce qui était beaucoup plus amusant que l’aller. Au lieu de grimper sur les rochers lisses et les chutes d’eau, nous avons pu les descendre en glissant ! C’était tellement amusant que moi, Nick et Bernie avons remonté la cascade 3 fois juste pour le toboggan. C’était l’une des choses les plus excitantes que nous ayons jamais faites. Nous n’étions évidemment pas en mesure d’avoir notre appareil photo là-bas, alors nous avons juste quelques photos de nous tous après la randonnée était terminée. C’était la fin de notre road trip, nous nous sommes tellement amusés et avons rendu la voiture juste au moment où l’agence de location fermait.

Le lendemain, Nick et moi avons pris un bus local pour la ville septentrionale de Jerash pour voir les ruines romaines étonnamment préservées. Des fouilles ont été menées pendant 85 ans, mais environ 90 % de la ville n’a toujours pas été découverte ! L’ancienne ville romaine a pris de l’importance à l’époque d’Alexandre le Grand (333 av. J.-C.).

Nous avons rencontré une Américaine et avons passé quelques heures à explorer les ruines. Nous avons trouvé que les théâtres étaient les plus intéressants de tous. Ils étaient énormes et pouvaient accueillir 5000 spectateurs. Toute la zone était bien préservée et nous avons apprécié de nous promener sur les sites en compagnie de nombreuses chèvres, oiseaux et lézards. Nous nous sommes séparés de l’Américain et Nick et moi avons pris un bon déjeuner pique-nique à l’ombre – encore une salade de thon aujourd’hui ! Après cela, nous sommes retournés à Amman.

En raison des récents troubles et de la quasi-guerre civile en Syrie, nous avons dû prendre des décisions quant à notre prochaine destination. Finalement, nous avons décidé de ne pas aller en Syrie, ce qui est regrettable car nous avions vraiment hâte d’y aller. Insha’Allah nous y arriverons bientôt. Nous avons pris la décision de prendre l’avion pour le Liban. Le lendemain, nous avons appris que la frontière entre la Jordanie et la Syrie avait été fermée de toute façon. Toute cette épreuve nous a vraiment perturbés, mais notre décision de prendre l’avion pour le Liban s’est avérée être une excellente idée !

Vous aimez cet article ? Épinglez-le !

Amman, Mer Morte, Wadi Mujib & ; Jerash - Les grands espaces de la Jordanie

Avertissement :Goats On The Road est un associé d’Amazon et également un affilié pour certains autres détaillants. Cela signifie que nous recevons des commissions si vous cliquez sur les liens de notre blog et achetez chez ces détaillants.