Comment se rendre en Crète, comment voyager depuis la France vers la Crète ? - Comment se rendre en Crète, comment voyager depuis la France vers la Crète ?

Comment se rendre en Crète : Quel est le moyen le plus facile de se rendre en Crète ? d’atteindre l’île de Crète? Comment se rendre en Crète depuis la France, depuis Paris ou depuis Marseille ?

Se rendre en Crète par avion depuis la Grèce

Iraklio et La Canée sont toutes deux reliées à Athènes par 4 à 7 vols quotidiens sur Olympic (801 8010101 ou 210 35 50 500 ; olympicair.com) ou Aegean (801 1120000 ou 210 62 61 000 ; aegeanair.com). Olympic propose également des vols quotidiens de Rhodes à Sitia (Crète orientale, presque toute l’année) et à Héraklion (encore une fois la plupart de l’année). Astra (8017007 466 ; astra-airlines.gr) propose des vols directs plusieurs fois par semaine de Thessalonique à Héraklion, avec un bagage enregistré inclus dans le tarif (jusqu’à 15 kilos, frais de surcharge très raisonnables).

Sky Express (skyexpress.gr) propose des liaisons entre Athènes, Rhodes, Mykonos, Kos, Samos et Santorin et Héraklion, ainsi qu’entre Athènes et Preveza et Sitia, mais d’après notre expérience, les vacanciers doivent les éviter, sauf en dernier recours. Les règles relatives aux bagages (seulement 13 kilos par bagage en soute sur les tarifs les moins chers, 3 à 6 kilos de bagages à main autorisés) sont strictement appliquées avec des rubans à mesurer et des balances, et les lourdes taxes sur le surpoids annulent toute économie par rapport à l’utilisation d’une compagnie aérienne concurrente.

Transferts en Crète

Depuis l’aéroport de Hania, environ six bus quotidiens font la navette avec la ville, mais un taxi (20 €) est une option plus probable ; depuis Iraklio, un bus public va en ville jusqu’à 23h, sinon un taxi (14 €) ; Sitia n’a que des liaisons en taxi (8 €) avec la ville, mais cela pourrait changer lorsque le nouveau terminal sera plus fréquenté.

Se rendre en Crète par la mer en Grèce

Des ferries ou des catamarans font escale à Hania (depuis Athènes ; anek.gr), Iraklio (depuis Athènes, les îles des Cyclades et Rhodes ; anek.gr ; hellenicseaways.gr et minoan.gr) et Sitia (depuis Rhodes sur ANEK). Cependant, les catamans au départ des Cyclades (il n’y a plus de ferries lents sauf ANEK au départ de Santorin et d’Anafi) sont si exorbitants qu’il vaut mieux prendre l’avion.

À Héraklion (le seul port crétois d’escale pour les croisières, grâce à la proximité de Knossos) et à Sitia, la ville est une promenade modérée à l’intérieur des terres ; le port pour Haniá est Soúda, à environ 6 miles/10 km à l’est (bus réguliers ou taxi dans la ville). À l’exception d’Iráklio, aucun port crétois ne dispose d’installations ou d’informations importantes.

Se déplacer en Crète

Transports publics

Les bus (interkriti.org et ktelherlas.gr) sont fréquents le long de la côte nord entre les principales villes, mais plus rares dans les collines et sur la côte sud.

Taxis

Ils sont nombreux et prennent jusqu’à quatre passagers chacun, le coût ainsi partagé étant réduit à presque celui d’un ticket de bus.

A pied

La Crète constitue une excellente destination de randonnée au printemps/automne, avec des itinéraires de trekking reconnus concentrés dans les Lefka Ori (montagnes blanches) de Hania et la chaîne Psiloritis d’Iraklio ; The High Mountains of Crete (Cicerone, £16.95) de Loraine Wilson est le guide définitif – une édition révisée est parue fin 2015.

Louer une voiture en Crète

Location de voitures : En Crète, cela peut coûter cher, surtout à l’arrivée à l’aéroport. Méfiez-vous surtout des frais d’aller simple (par exemple, prendre à Hania, déposer à Iraklio) – ils peuvent varier d’un raisonnable 35 € à un exorbitant 80 €. Même la prise en charge à l’aéroport d’Héraklion et la dépose dans la ville d’Héraklion entraîneront des frais (moins de 20 €, espérons-le). Parmi les sites de consolidation, rentalcars.com, carrentals.co.uk, travelsupermarket.com et comparecarrentals.co.uk se sont avérés les plus compétitifs pour les réservations en ligne.