Explorer la culture et les Kaluts à Kerman, en Iran - Explorer la culture et les Kaluts à Kerman, en Iran

Nous avons passé trois nuits dans la ville de Kerman et avons passé un moment très mémorable avec la population locale, tout en faisant l’expérience directe de la cérémonie religieuse de l’Achoura. Comme nous l’avons déjà dit, ce sont les petites choses du voyage qui nous apportent vraiment de la joie et notre séjour à Kerman en a été un excellent exemple.

Le bus pour nous emmener de Yazd à Kerman

Au départ, nous avions décidé de venir à Kerman pour visiter le désert environnant, les villages et les étonnants Kaluts (formations de sable dans le désert). Comme les tensions sont actuellement élevées avec le pays voisin, le Pakistan, nous avons décidé qu’il était préférable de ne pas s’aventurer aussi loin à l’est que nous le souhaitions et de passer plus de temps avec la famille Akhavan à notre hôtel.

Dès notre arrivée à l’hôtel Akhavan, nous avons su que nous allions nous y plaire. Les frères propriétaires de l’hôtel étaient sympathiques, il n’y avait que 4 autres touristes, la chambre était immaculée, le restaurant sur place servait une nourriture fantastique et l’ambiance générale était amicale et chaleureuse.

akhavan hotel kerman
Notre chambre à l’hôtel Akhavan à Kerman

Nous avons déposé nos sacs dans la chambre et sommes partis à la découverte du bazar couvert de 1200m de long. Nous avons reçu des échantillons gratuits de noix, de fruits secs, de grenade fraîche et de pipe à narguilé ! Nous avons parlé à de nombreux habitants et nous nous sommes promenés en profitant de l’atmosphère.

bazar de kerman
Pipes à narguilé en vente au bazar de Kerman

De retour à l’hôtel, nous avons eu un délicieux dîner composé de ragoût de bœuf, de poisson frit, de riz, de salade, de yaourt, de pommes de terre grillées et de pain. C’était un véritable festin, accompagné de « bière » que le serveur hilarant, Mohammad, a insisté pour que nous buvions. Laissez-moi vous dire que ce n’était absolument pas de la bière.

Le jour suivant, nous sommes partis voir la petite ville voisine de Mahan et les célèbres Kaluts avec notre chauffeur pour la journée, Ali. Il ne parlait pas anglais, mais était un excellent conducteur et s’arrêtait toujours quand nous le demandions et nous a même fait du thé tout au long de la journée.

Mahan était une belle ville mais comme c’était la période des vacances (Ashura), beaucoup de choses étaient fermées. Nous avons cependant pu voir le sanctuaire du derviche et poète soufi, Shah Ne’mattolah Valie, qui est mort à l’âge de 100 ans. Le mausolée est également très ancien, il date de 1436 !

sanctuaire de mahan
Beau plafond à l’intérieur du sanctuaire

De Mahan, nous avons fait notre chemin dans le désert. Après environ 2 heures de route, le paysage a commencé à changer. Comme sortis de nulle part, de petits monticules ont commencé à se former tout autour de nous.

kaluts kerman
Arrivée au Kaluts !

Alors que nous avançons dans le Kaluts, d’imposantes formations de sable se dressent devant nous. Les « châteaux de sable » ont été sculptés au cours des millénaires par le changement du vent, qui fait que le sable du désert s’empile et forme des formations de formes différentes.

kaluts kerman
Profitant du coucher de soleil au Kaluts

Nous sommes restés jusqu’au coucher du soleil et avons apprécié une autre tasse de thé avec notre nouvel ami, Ali.

Ce soir-là, les propriétaires nous ont invités dans la cuisine très animée. La famille, les amis et le personnel de M. Akhavan étaient tous occupés à préparer trois énormes chaudrons de nourriture à distribuer le lendemain. Pendant l’Achoura, si vous le pouvez, il est de coutume de préparer de la nourriture ou des boissons pour la communauté. L’hôtel préparait un ragoût d’agneau et avait sacrifié six moutons pour l’occasion.

ashura à kerman
Aide à la préparation du repas de l’Achoura

Nick et moi avons aidé un peu en remuant les énormes cuves de délices. J’ai également rencontré les trois filles du propriétaire qui ont partagé avec moi quelques informations sur l’Achoura.

femmes en iran
Moi avec les trois filles du propriétaire

Le lendemain matin, les gens étaient alignés devant les portes de l’hôtel. Chacun portait un seau, un pot ou une sorte de récipient pour recevoir les offrandes. Nick et moi avons été mis au travail et avons aidé à transmettre la nourriture aux habitants. Nous avons récupéré les seaux aux portes, sommes allés à la cuisine, les avons remplis de ragoût et les avons rapportés aux familles qui attendaient impatiemment. C’était une expérience vraiment cool ! Tout le monde était de bonne humeur et on nous a également offert un repas.

Après notre matinée bien remplie, M. Akhavan nous a expliqué que maintenant tout le monde allait se rassembler au centre-ville pour chanter, psalmodier, prier et (pour les hommes) s’auto flageller. Nick et moi nous sommes donc rendus au centre-ville. Comme c’est une période de deuil pour les musulmans chiites, tout le monde porte du noir. Il y avait des centaines de personnes. Hommes, femmes et enfants étaient tous là pour pleurer la perte de l’imam Hussein, mort il y a 1 333 ans.

ashura à kerman
La cérémonie de l’Achoura à Kerman

Bien que ce soit un spectacle très intéressant pour nous, nous avons commencé à nous sentir claustrophobes et après environ une heure, nous avons pensé qu’il était temps pour nous de partir. Sur le chemin du retour, on nous a offert gratuitement du chocolat chaud et du lait chaud ! Délicieux.

ashura à kerman
Recevoir du lait chaud gratuit pour l’Achoura

Notre séjour à Kerman était axé sur les sites touristiques, mais aussi sur la cérémonie religieuse et la rencontre avec la merveilleuse famille Akhavan. Nous avons apprécié notre séjour, mais après 3 nuits, il était temps de passer à autre chose.

Restez à l’écoute pour entendre parler de l’anniversaire de Nick à Shiraz !

Tu aimes ? Épinglez-le ! 🙂

Exploration de la culture et des Kaluts à Kerman

Avis de non-responsabilité :Goats On The Road est un associé d’Amazon et également un affilié pour certains autres détaillants. Cela signifie que nous recevons des commissions si vous cliquez sur les liens de notre blog et achetez chez ces détaillants.