Tabriz et Téhéran : La fin de notre aventure épique ! - Tabriz et Téhéran : La fin de notre aventure épique !

Après 5 jours à Esfahan, nous avons fait nos adieux au couple le plus généreux que nous ayons jamais rencontré dans notre vie. Quelques heures plus tard, les roues de l’avion décollaient et nous nous sommes envolés pour Tabriz (c’est vrai, nous avons pris l’avion… seulement 40 $ chacun !). Nous sommes arrivés vers minuit et avons pris un taxi jusqu’à notre hôtel, où nous nous sommes enregistrés et où nous nous sommes endormis.

Préparez-vous pour Tabriz !

Comme la fin de notre incroyable aventure approchait, nous étions moins intéressés par le fait de « voir les sites touristiques » et plus intéressés par le fait de profiter des petites choses de la vie qui rendent les voyages si merveilleux. Nous avons lentement flâné dans le bazar central (le plus grand bazar couvert du monde), et avons fait un peu de shopping de Noël. marchandage acharné.

Shopping au bazar

Ce tapis vaut 20 000 $ US !

Nous avons rencontré un guide surexcité de l’office du tourisme de Tabriz et il nous a mis en relation avec un chauffeur pour nous rendre à Kandovan, un village troglodyte connu sous le nom de Capadoccia iranien.

Kandovan, la Capadoccia de l'Iran

Le Canada aura l’air pire quand nous rentrerons chez nous !

Nous avons rencontré notre chauffeur et avons pris la route. Le trajet jusqu’à Kandovan était presque aussi beau que le village lui-même, avec l’autoroute qui serpente à travers les collines et les vallées désertiques. Alors que nous approchions de la petite ville, nous pouvions voir une petite couche de neige sur les montagnes en arrière-plan, pas très loin de là où nous étions ! L’hiver approche de l’Iran et notre promenade autour de Kandovan était glaciale.

Kandovan

Maison troglodyte à Kandovan

Pendant notre séjour à Tabriz, nous n’avons pas fait grand-chose. Nous avons fait l’excursion d’une journée au village des grottes, puis nous nous sommes promenés dans la ville et avons dégusté notre dernier milkshake aux dattes avant de prendre un train de nuit pour Téhéran, la capitale animée de l’Iran.

Milkshakes aux dattes

Milkshakes aux dattes… Comme tu vas nous manquer !

Nous sommes arrivés à Téhéran tôt le matin et nous nous sommes enregistrés dans notre bel hôtel, le Golestan. Notre chambre était très agréable avec une belle vue sur les montagnes Damavand et Alborz qui bordent la capitale chaotique. Nous nous sommes dit que nous avions de la chance de voir jusqu’aux montagnes dans l’une des villes les plus polluées du monde et nous sommes immédiatement sortis en ville pour profiter du temps clair et ensoleillé.

Vue de la montagne depuis l'Iran

Nous sommes sortis pour déjeuner, puis nous nous sommes rendus à l’ambassade américaine, le site de l’attentat à la bombe. Crise des otages en Iran de 1979. Aujourd’hui, le bâtiment n’est pas seulement un « repaire d’espions » mais il abrite aussi des graffitis anti-américains assez impressionnants. Nous avons pris quelques photos pour les montrer ici mais nous avons dû faire attention car ces photos sont techniquement illégales (vous voyez les risques que nous prenons en dirigeant Goats On The Road ?).

Graffiti anti-américain Téhéran

Après l’ambassade, nous nous sommes dirigés vers le Musée national des bijoux qui abrite une collection ahurissante de bijoux des anciens shahs (rois iraniens). Il y avait d’innombrables rubis, diamants et émeraudes sertis dans le plus étrange assortiment d’objets du quotidien. Un roi avait ses chevaux chargés de diamants, même l’anneau à la queue du cheval était couvert de pierres précieuses. Vous savez que vous êtes riche lorsque vous pouvez laisser votre cheval chier sur certains de vos bijoux !

Attendre à l'aéroport

Je me prépare à partir pour Londres… Bientôt le retour au « vrai monde ».

Notre séjour à Téhéran touche à sa fin et avec lui, la fin de cette incroyable aventure. Nous avons voyagé de la Chine à l’Iran, en passant par l’Asie centrale, dans l’un des voyages terrestres les plus épiques que le monde puisse offrir. Nous avons « dormi » à l’aéroport la nuit précédant notre vol et lorsque l’avion a décollé, nous étions trop fatigués pour réaliser à quel point ce voyage avait été profond, mais nous savions qu’il était terminé lorsque nous nous sommes endormis. Nos véritables sentiments à l’égard du voyage n’ont fait surface qu’à notre retour au Canada. Nous en reparlerons plus tard…

Vous aimez ? Épinglez-le ! 🙂

Tabriz & ; Téhéran- La fin de notre aventure épique ! (1)

Avis de non-responsabilité :Goats On The Road est un associé d’Amazon et également un affilié pour certains autres détaillants. Cela signifie que nous recevons des commissions si vous cliquez sur les liens de notre blog et achetez chez ces détaillants.