Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !

Même si Hong Kong fait techniquement partie de la Chine, nous n’avions toujours pas l’impression d’avoir été dans la vraie Chine et nous avions vraiment hâte de traverser la frontière. Nous avons pris la ligne de métro super efficace qui nous a menés du centre-ville de Hong Kong à la ville frontalière de Schenzen. Ce n’est pas un endroit où l’on a vraiment envie de passer beaucoup de temps.

C’est un endroit populaire pour acheter des sacs à main, des chaussures et des vêtements de contrefaçon. Il y avait un peu d’agitation, mais ce n’était pas trop grave. Après avoir cherché un endroit pour acheter des tickets de bus, nous avons finalement trouvé un agent de sécurité qui a compris nos gestes et nous a fait signe de le suivre. Nous sommes arrivés au petit stand de tickets de bus et la dame nous a indiqué le prix du trajet de Shenzhen à Yangshuo, 320 RMB (environ 50 $).

Nous étions choqués par ce prix élevé mais elle a dit que c’était les vacances de mai en Chine et aussi que le garde de sécurité recevait une commission pour nous avoir amenés là ! Vous vous moquez de moi ? Nous n’étions pas très impressionnés par cela, alors nous sommes allés au stand suivant et avons fini par obtenir un billet (sans payer de commission) pour 260 RMB, bien mieux.

Le bus de nuit qui s’est arrêté vers 19h00 était un vestige de ceux que nous prenions au Laos et au Vietnam, mais légèrement meilleur. Nous avons eu la chance d’avoir des lits au niveau du sol qui étaient juste assez longs pour que nous puissions nous allonger avec nos jambes pliées dans l’allée. Je me sentais mal pour les personnes qui devaient dormir sur la couchette supérieure avec rien d’autre qu’une ceinture de sécurité pour les retenir alors que nous volions sur des bosses pendant la nuit.

Nick se sent à l’aise dans le bus de nuit pour Yangshuo.

Nous sommes arrivés à Yangshuo à 5h30 du matin sous une pluie torrentielle. Tout ce que nous pouvions penser, c’était « génial, comme aux Philippines ». Nous nous sommes enregistrés dans notre maison d’accueil, Yangshuo Culture House, et nous nous sommes couchés dans une très belle chambre. Nous nous sommes réveillés 5 heures plus tard avec le soleil qui brillait à travers notre fenêtre, comme ce fut le cas pour les 3 nuits suivantes que nous avons passées là-bas !

L’emplacement de cette maison d’hôtes est génial, juste à l’extérieur de la ville, dans une petite ruelle où les gens du coin s’assoient pour jouer aux cartes et prendre le thé. Les hommes jouent de la version chinoise du violon tandis que les enfants passent en vélo, avec de belles lanternes rouges suspendues aux maisons au-dessus de leurs têtes. Le propriétaire, Wei, et sa famille étaient très sympathiques et le séjour chez l’habitant était très agréable. Il comprenait trois repas faits maison par jour.

Le petit déjeuner était simple, des toasts et des mangues, des bananes, des pommes chinoises et des oranges. Le déjeuner était composé de riz frit (pour lequel nous n’étions jamais là) et le dîner était composé de nombreux plats chinois différents : poulet aigre-doux, poivrons farcis grillés avec du porc, pois mange-tout sautés à l’ail et au gingembre, bœuf sauté avec des poivrons et des oignons, citrouille parfaitement cuite… et la liste était longue. C’était une affaire à volonté et tout le monde s’est assis autour de la table pour bavarder et choisir les aliments dans les plats communs avec leurs baguettes. Nous attendions vraiment avec impatience nos dîners chaque soir.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
streetside BBQ
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
Dîner et bières dans la rue

Outre la nourriture délicieuse, nous étions dans la belle région de Yangshuo pour voir la campagne. Cette partie de la province de Guangxi est connue pour ses paysages époustouflants parsemés de karsts calcaires sortant de terre. Similaires à ceux que l’on trouve en Thaïlande, au Vietnam, au Laos &amp ; aux Philippines ; cependant, nous n’en avons jamais vu autant au même endroit.

Les karsts s’étendent à perte de vue dans toutes les directions. Nous avons décidé que la meilleure façon de voir la campagne et les karsts de près serait de louer des vélos et de partir. Nous nous sommes procuré une carte très simple et nous nous sommes dirigés vers la campagne. Nous avons longé la rivière Yulong, traversé des terres agricoles, pénétré dans de petits villages, croisé des hommes qui pêchaient sur les berges de la rivière et emprunté des routes secondaires silencieuses. Nous avons roulé pendant environ 3 heures et demie avant de mettre fin à la journée. Il faisait environ 30 degrés et nous avions tellement chaud que nous sommes rentrés en ville, avons bu quelques Gatorades et fait une sieste dans l’après-midi. Un excellent premier jour à Yangshuo.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
notre premier jour de vélo à travers la campagne de Yangshuo
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
traversée de la rivière
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
une petite pause dans le cyclisme
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
un homme « pêchant » dans la rivière – utilisant une batterie de voiture pour frire le poisson !
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
une femme à vélo à travers les villages
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
vues de la campagne de Yangshuo
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
belles rizières et karsts au loin

Le deuxième jour s’est déroulé de la même façon, mais cette fois-ci, nous avons voulu voir certaines des choses typiquement touristiques de la région. Nous sommes allés voir la colline de la Lune et l’arbre Banyon. Ce jour était un jour férié et les routes principales étaient emballées de bus touristiques locaux, de minibus, de voitures, de motos et de vélos. Nous avons été courageux et nous nous sommes faufilés dans le trafic, en faisant constamment sonner notre petite cloche de guidon ! Nous avons fini par arriver à l’arbre Banyon, un arbre de 17 mètres de haut avec un tronc de 7 mètres de circonférence ! Il a été planté il y a plus de 1400 ans et se trouve au milieu d’un parc avec la rivière Jinbao sur un côté.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
le vieil arbre Banyon massif
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
ils n’écoutent jamais les panneaux !

Nous avons marché dans la rivière pour nous rafraîchir et nous nous sommes fait prendre en photo par des habitants curieux. Nous avons trouvé les gens de Yangshuo très amicaux. Tout le monde dit bonjour en passant et même s’ils ne parlent pas anglais, ils font de leur mieux pour aider et répondre aux questions si nécessaire. Après notre rapide pause banyon, nous avons repris nos vélos à 10 vitesses, évitant les gaz d’échappement et les autres véhicules en direction de Moon Hill. Nous avons garé nos vélos, acheté quelques bouteilles d’eau et sommes allés voir la falaise de calcaire sur laquelle est sculptée une forme naturelle de lune. Plutôt cool. Nous pensions que nous étions juste là pour la regarder de loin, mais nous avons vite compris que nous devions en fait grimper au sommet de la falaise pour avoir une vue d’ensemble.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
vue de Moon Hill depuis le bas

Donc, nous avons monté 800 escaliers taillés dans la roche. Nous dégoulinions, et je dis bien dégoulinions, de sueur. C’était plus qu’humide et il faisait plus de 33 degrés ce jour-là. La randonnée jusqu’au sommet en valait la peine, la vue était fantastique. Nous pouvions regarder tout autour de nous et voir des monticules de karsts qui sortaient du sol, et entre eux, des petits villages, c’était génial.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
Nick commençant la randonnée très humide jusqu’au sommet de Moon Hill.
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
arrivé au sommet de Moon Hill
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
vue du sommet de Moon Hill – campagne et tous les karsts au loin

Inutile de dire que la descente a été beaucoup plus facile. Nous avons hissé nos jambes fatiguées sur notre vélo et sommes retournés à Yangshuo. Nous avons trouvé un petit endroit fabuleux pour déjeuner ; des boulettes de porc cuites à la vapeur et frites, trempées dans une sauce soja et piment, l’endroit idéal pour déjeuner ! C’était tellement bon que nous avons fini par y manger plusieurs fois.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
femme préparant nos boulettes de porc &amp préférées ; boulettes de légumes.
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
mmm, délicieux dim sum et boulettes de pâte cuites à la vapeur

Notre troisième et dernier jour à Yangshuo s’est déroulé comme les précédents : réveil avec un délicieux petit-déjeuner frais, location d’un vélo et départ ! Cette fois-ci, nous allions dans une autre direction, vers la rivière Li et vers le village de Fuli. C’était de loin la meilleure balade que nous ayons faite. Il n’y avait presque aucune voiture sur la route, c’était silencieux, le paysage était spectaculaire, les villageois le long de la route étaient si gentils. C’était une journée très paisible. Nous nous sommes arrêtés le long de la rivière dans un petit café pour boire un verre et nous rafraîchir avant de poursuivre notre route. Nous avons fini par rater la bifurcation pour Fuli (ce qui n’est pas surprenant car rien n’est écrit en anglais) et nous nous sommes donc retrouvés dans des villages très ruraux, avec de belles vues. Les femmes cherchaient des escargots dans la rivière, les buffles d’eau se rafraîchissaient dans l’eau boueuse et les fermiers promenaient leurs buffles dans les rues. Oui, cela ne nous a pas dérangé de devoir revenir sur nos pas jusqu’à Fuli.

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
des habitants à la recherche d’escargots
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
nous sommes les seuls touristes à des kilomètres à la ronde
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
haha, les pouces en l’air !
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
Superbes rizières sur la route de Fuli.

Nous avons pris un petit ferry pour traverser la rivière Li jusqu’à la ville de Fuli, connue pour ses éventails faits main. Les petites ruelles étaient remplies de boutiques où des hommes et des femmes appliquaient leurs talents de peintre sur des éventails en soie faits à la main, un savoir-faire qui se transmet de génération en génération. Nous avons flâné avant de retourner à Yangshuo à temps pour que notre dîner fait maison soit servi !

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
Notre petit ferry qui nous fait traverser la rivière Li jusqu’au village de Fuli.
Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !
éventails faits main qui sèchent au soleil, village de Fuli.

Ce soir-là, nous avons rencontré des gens formidables, Jeanette &amp ; Nic, un couple d’Angleterre qui voyage depuis 3 ans, dont la moitié à vélo à travers les pays ! Ils étaient si optimistes, positifs et faciles à vivre et c’était un plaisir de discuter avec eux. Ils n’ont pas de projets pour l’instant et apprécient toujours d’être sur la route. Ils ont été une véritable source d’inspiration.

Le lendemain matin, nous avons tiré nos corps endoloris de notre lit chaud et avons sauté dans un bus local pour faire le voyage d’une heure vers la ville de Guilin.

Vous aimez cet article ? Épinglez-le !

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine ! - Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !

Yangshuo - Nous sommes enfin en Chine !

Avis de non-responsabilité :Goats On The Road est un associé d’Amazon et également un affilié pour certains autres détaillants. Cela signifie que nous recevons des commissions si vous cliquez sur les liens de notre blog et achetez chez ces détaillants.