Parikia, 15 juillet – Paros et d’autres des principales iles touristiques de grèce comme Santorin, Ios, Paros et les villes de Rethymnon et Heraklion sur l’île de Crète ont toutes connu une augmentation rapide des cas ces derniers jours, a déclaré Nikos Hardalias, vice-ministre de la protection des citoyens, lors d’une conférence de presse.

Les employés non vaccinés des restaurants et des entreprises de Paros de tourisme de certaines des principales îles grecques seront régulièrement soumis à des tests de dépistage du COVID-19 après que la variante Delta a provoqué une forte augmentation des infections, a déclaré un ministre jeudi.

Les travailleurs, ainsi que les membres d’équipage des ferries et des navires de croisière, devront être testés deux fois par semaine à partir de samedi s’ils n’ont pas été vaccinés, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a espéré une reprise au moins partielle de son industrie touristique cruciale au cours de l’été, mais a renforcé les restrictions au fur et à mesure de la propagation des cas.

Les touristes peuvent ils aller au restaurant à Paros en période de Covid ?

Cette semaine, le gouvernement a déclaré que les touristes, clients des restaurants et des bars couverts devraient prouver qu’ils ont été vaccinés. Pour cela comme d’habitude, vous pouvez montrer votre test pcr négatif ou une preuve de vaccination.

Même si c’est embêtant pendant les vacances de devoir se plier à se genre de contrainte, cela reste une très bonne année pour se rendre à Paros sans beaucoup de touristes.

La Grèce a signalé 2 794 nouvelles infections jeudi, portant le total depuis le début de la pandémie à 450 512. Les décès liés au COVID ont atteint 12 819.

Les admissions à l’hôpital ont été faibles, a déclaré Vana Papaevangelou, membre d’un comité d’experts de la santé qui conseille le gouvernement. Mais les personnes de plus de 50 ans non vaccinées risquent toujours de tomber gravement malades si elles contractent le virus, a-t-elle ajouté.

Environ 48 % des adultes grecs ont été entièrement vaccinés. Le gouvernement a déclaré vouloir porter ce chiffre à au moins 70 % d’ici l’automne.