Notre premier voyage en sac à dos - Où tout a commencé ! - Notre premier voyage en sac à dos - Où tout a commencé !

Notre vie de voyageur a commencé bien avant la naissance de Goats On The Road, et pour cette raison, nous n’avons pas vraiment d’histoires de notre premier voyage. Nous faisons constamment référence à « notre premier voyage » ou « quand nous avons commencé à voyager » sur ce site, mais où sommes-nous allés ? Qu’avons-nous fait ? Quand l’avons-nous fait ? Comment l’avons-nous fait ? Pourquoi avons-nous décidé de voyager ? Ici, nous faisons enfin la lumière sur notre tout premier voyage en sac à dos !

La grande décision

Nick et moi avons fait le choix de laisser tomber nos vies parfaitement normales et socialement acceptables au Canada et de partir pour un voyage d’un an. Nous avions tous les deux une carrière bien rémunérée, une maison à nous, une belle voiture, beaucoup d’amis et étions toujours en train de sortir. Nous avons vite réalisé que ce mode de vie ne nous satisfaisait plus et qu’il nous manquait quelque chose. Nous avons décidé que nous devions faire un changement radical et nous avons pensé qu’un voyage de longue durée en sac à dos ferait l’affaire.

Planification et préparation

Nous avions planifié notre itinéraire, réservé notre assurance voyage, lu plus de guides que vous ne pouvez l’imaginer, fait nos vaccins, acheté tout ce dont nous avions besoin et effectué toutes les démarches nécessaires à l’organisation d’un voyage autour du monde, ce qui nous a semblé très difficile à l’époque.

Pour pouvoir voyager dans le monde pendant un an, nous devions avoir de l’argent. Nick a fait des heures supplémentaires, nous avons économisé de l’argent dans la mesure du possible, vendu notre maison et notre voiture et entreposé le reste de nos biens avant de partir. C’était stressant, éprouvant et complètement fou… pourtant, au moment où l’avion a décollé, nous savions que c’était la bonne décision.

Le départ

Après quelques fêtes d’adieu et des adieux avec la famille et les amis, nous sommes partis le 18 novembre 2008 et sommes revenus au Canada le 22 décembre 2009, un peu plus de 13 mois plus tard. J’avais 24 ans et Nick a eu 24 ans le jour où notre avion a atterri, pas une mauvaise façon de célébrer un anniversaire !

Nous sommes si jeunes ! Nous profitons de notre fête de départ au Canada

L’itinéraire

Je m’intéressais à l’Asie du Sud-Est depuis quelques années avant de rencontrer Nick, alors quand il est rentré à la maison après une journée de travail particulièrement éreintante et qu’il m’a demandé « si tu pouvais voyager pendant un an n’importe où dans le monde, ce serait où ? ». Ma réponse a évidemment été « l’Asie du Sud-Est ! »

Non seulement c’est une excellente région du monde pour les nouveaux routards (les sentiers touristiques sont assez usés, il est facile de se déplacer, il y a beaucoup d’autres voyageurs, etc.), mais c’est aussi une région du monde très économique, et à l’époque, faire durer notre argent aussi longtemps que possible était une priorité absolue.

Nous avons décidé que notre premier arrêt devait être le pays du sourire, la Thaïlande. Il y a tellement de choses incroyables à faire en Thaïlande – surtout pour les voyageurs qui voyagent pour la première fois. La sensation d’atterrir dans la capitale de Bangkok, folle, chaotique, libérale, humide et bruyante, est indescriptible. Nos yeux passaient d’un côté à l’autre pour saisir toute l’action. C’était un véritable choc culturel… qui a été très bien accueilli. Nous étions ravis d’être sur la route et n’arrivions pas à croire que nous avions encore plus d’un an devant nous !

Voici notre itinéraire à travers l’Asie du Sud :

Thaïlande -&gt ; Cambodge -&gt ; Vietnam -&gt ; Laos -&gt ; Thaïlande -&gt ; Inde du Sud -&gt ; Thaïlande -&gt ; Malaisie -&gt ; Bornéo -&gt ; Brunei -&gt ; Malaisie -&gt ; Indonésie -&gt ; Malaisie -&gt ; Singapour -&gt ; Sri Lanka -&gt ; Inde du Nord -&gt ; Thaïlande -&gt ; Canada

Nous avons voyagé par tous les moyens de transport possibles et imaginables, et avec les compagnies aériennes bon marché en Asie, nous avons pu gagner du temps en prenant un vol occasionnel.

(Ne manquez pas la vidéo à la fin !)

☞ VOIR AUSSI :

Les meilleurs moments de notre voyage

Je ne pourrais même pas commencer à énumérer toutes les choses que nous avons vues, faites, goûtées et apprises pendant ce voyage. C’est l’expérience la plus révélatrice et la plus marquante que nous ayons vécue tous les deux. Il y a quelques moments (bons et mauvais) dans chaque pays qui restent gravés dans nos mémoires :

Thaïlande : Nick a obtenu son certificat de plongée sous-marine, s’est fait tatouer à Koh Tao, a vu des éléphants, a dormi dans notre première cabine de plage ( !!), a mangé de la nourriture de rue, a assisté à un match de boxe muay thai, a loué une moto, a visité le marché flottant et le marché fou de Chatuchak le week-end, a trouvé des cascades désertes, a fait la fête sur Koh San Road (l’une des meilleures choses à faire à Bangkok !), a mangé des scorpions et des asticots, et a vu des plages incroyables. La Thaïlande a été le premier pays que nous avons visité pendant notre voyage, ce qui explique probablement pourquoi elle occupe une place spéciale dans nos cœurs. (toutes les légendes des photos sont dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du haut à gauche). VOIR AUSSI : Choses à faire à Chiang Mai et Choses à faire à Pai.

sac à dos en thailande
Thaïlande : streetfood, plongée sous-marine, location de motos et notre première cabine de plage !

Cambodge : Je cherche quelqu’un pour nous emmener sur l’île de Koh Rong – une île déserte avec rien de plus qu’un village et la plus belle plage du monde. Faire la fête dans la rue Pub, se faire masser de façon très inappropriée, visiter le marché russe, les temples et les palais, visiter les magnifiques temples d’Angkor Wat et découvrir l’histoire brutale du régime de Pol Pot en visitant les champs d’extermination et le musée Tuol Sleng.

le cambodge en sac à dos
Cambodge : boissons dans la rue d’un pub, Angkor Wat, plage de Koh Rong, Killing Fields

Vietnam : Moi, survivant à un virus mortel (probablement la dengue ou le paludisme), louant une moto et explorant les sites de manière indépendante, faisant la fête avec les habitants à Ho Chi Minh Ville lorsque le Vietnam a battu la Thaïlande lors d’un match de football important, explorant le delta du Mékong, nous faufilant dans les célèbres tunnels de Chu Chi, passant notre premier Noël ensemble à l’étranger, rencontrant des habitants (mais ne parlant pas la même langue), trouvant des plages désertes et nous dirigeant vers le sud vers l’île moins visitée de Phu Quoc.

sac à dos au vietnam
Vietnam : Fête, fleuve Mékong, Noël, tunnels de Chu Chi, plage déserte, location de moto

Laos : Pédaler à travers des champs déserts, faire de la spéléologie, descendre la rivière en tube aux côtés de buffles d’eau, traverser le plateau de Boulevan en moto et découvrir des cascades, observer le rare dauphin de l’Irrawaddy depuis une pirogue, les superbes cascades de Kuang Si, les marchés de nuit, les habitants amicaux et souriants et survivre à la traversée en bateau rapide du Laos vers la Thaïlande.

sac à dos laos
Cascade de Tad Lo, recherche de dauphins Irrawaddy, casques pour le speed boat, tubing, cascade de Kuang Si, spéléologie &amp ; chutes sur l’île de Don Det

Inde : Ce pays est en soi un point fort. Cependant, je vais essayer d’en citer quelques uns en plus ! Un safari de 4 jours à dos de chameau dans le désert de Thar, des voyages de nuit en train, la rencontre avec les habitants et le partage de la nourriture, l’observation des gens à Kolkatta (et partout ailleurs), les odeurs – bonnes et mauvaises, la nourriture succulente, la découverte de notre première merveille du monde – le Taj Mahal, l’incinération de corps sur les rives du Gange, l’exploration d’anciens forts, la visite de marchés animés, 3 nuits de bateau-maison dans les eaux du Kerala, la célébration du 25e anniversaire de Nick… et bien plus encore.

l'inde en sac à dos
Inde : crémation humaine, balades en train, marchés animés, Taj Mahal, bateau-maison, fort imposant et safari à dos de chameau.

Malaisie/Borneo/Brunei : Admirer les tours Petronas, visiter les grottes de Batu, prendre une gondole à 708m d’altitude jusqu’à un pont aérien flottant ( !), faire de la plongée sous-marine sur l’île de Sipadan.), la plongée sous-marine sur l’île immaculée de Sipadan, ma première tentative de plongée sous-marine, la location d’une voiture pour visiter indépendamment des grottes et des parcs nationaux, dormir dans la jungle, faire un safari sur une rivière pour observer des orangs-outans sauvages, profiter de l’île de Kapas, hors des sentiers battus, visiter une communauté de maisons sur pilotis, voir le musée des cadeaux du sultan de Brunei et fêter mon 25e anniversaire !

malaisie en sac à dos
Malaisie/Borneo/Brunei : spéléologie, plongée, randonnée dans la jungle, grottes de Batu, maisons sur pilotis, sky bridge, tours Petronas, îles tranquilles.

Indonésie : Louer une voiture et explorer Bali, essayer de faire du surf pour la première fois, voir les dragons préhistoriques de Komodo, faire de la plongée sous-marine &amp ; faire de la plongée en apnée, faire un trekking de nuit dans la jungle pour voir des orangs-outans sauvages, séjourner dans une maison d’hôtes… sur une île… sur un lac… à l’intérieur de la caldeira d’un volcan en sommeil !

Apprendre à connaître le peuple Batak, louer d’innombrables motos pour explorer, Nick survivre à un virus gastrique mortel, moi perdre ma voix pendant presque 3 semaines d’affilée, voir une baleine à bosse échouée, faire une randonnée sur un volcan pour le lever du soleil, se faire cracher dessus par une femme indonésienne obèse, monter sur le toit d’un bus, visiter des îles non touristiques et bien plus encore ! Nous sommes restés ici pendant 2 mois et nous aurions pu y passer 2 ans.

sac à dos en indonésie
Indonésie : monter sur le toit d’un bus, lac volcanique Toba, dragon de Komodo, randonnée sur le volcan, orang-outan, location de moto, randonnée dans la jungle, surf, plongée.

Singapour : Une ville/pays chère, mais fascinante ! Nous ne sommes restés que 3 jours, mais nous avons fini par être là pour la course de rue de Formule 1 ! La visite de Little India, de Chinatown et de l’île de Sentosa ont également été des moments forts de ce petit pays.

sac à dos singapour
Singapour : faire la fête pendant les courses de F-1, Little India, l’île de Sentosa, un drôle de signe, des karts assistés par gravité !

Sri Lanka : Nick a été aspiré par un courant de fond et a failli se noyer, il a visité l’endroit où la dent de Bouddha est censée reposer, il s’est promené en train à travers une végétation luxuriante, il a visité des monastères troglodytes, il s’est baigné et s’est détendu sur des plages magnifiques, il a exploré des chutes d’eau, il a rencontré des habitants et a dansé avec eux, il s’est promené dans des plantations de thé et a mangé des plats délicieux.

sac à dos Sri Lanka
Sri Lanka : Sanctuaire de la dent de Bouddha, Bouddha couché, plage Unawatuna, femme locale, randonnée Ella, cascade Ella

La fin… ?

Après la fin de nos 13 mois de voyage en sac à dos en Asie du Sud, nous étions tous les deux très incertains quant à notre retour à la maison. Serions-nous à notre place ? Serions-nous capables de supporter le retour à la mentalité occidentale ? Après avoir voyagé dans des pays du tiers monde pendant si longtemps, retourner au Canada nous semblait très, très étrange.

Par exemple, lors d’une escale à l’aéroport de Seattle, un groupe de femmes s’est approché pour nous chanter des chants de Noël. Nous avons immédiatement détourné le regard et nous nous sommes dit : « Ne les regardez pas, sinon elles vont vouloir de l’argent ! C’était juste l’état d’esprit dans lequel nous étions depuis 13 mois. Même le fait de traverser la rue à un passage pour piétons désigné et d’attendre que le feu change nous semblait bizarre, tout comme le fait de porter une ceinture de sécurité.

Il n’y a pratiquement pas de règles et de règlements là où nous avions voyagé en sac à dos, alors venir au Canada, où il y en a beaucoup, a été un choc total. Il n’y avait pas de nourriture de rue, pas de tuk-tuks, pas de chaos fou et rien n’avait changé – sauf nous.

Nous avons tous les deux trouvé très difficile et, dans mon cas, déprimant, de revenir au Canada après ce voyage qui a changé notre vie. Nous savions tous les deux que nos vies étaient destinées à être menées sur la route. Donc, nous avons travaillé dur pour une dernière année au Canada et avons économisé notre argent pour un voyage de 16 mois… et presque quatre ans plus tard, nous sommes toujours sur la route et avons trouvé des moyens de faire de nos voyages notre style de vie !

Voici une vidéo que nous avons faite de notre voyage en Asie du Sud :

Maintenant, vous savez tout sur notre premier voyage en sac à dos – où notre amour pour les voyages a commencé !

Est-ce que cela ressemble au genre de voyage que vous aimeriez faire ? Avez-vous déjà participé à des voyages de longue durée en sac à dos et ressenti un « choc culturel inverse » à votre retour ? Partagez avec nous ci-dessous !

Vous aimez ? Épinglez-le ! 🙂

Notre premier voyage en sac à dos - Où tout a commencé !

Avis de non-responsabilité :Goats On The Road est un associé d’Amazon et également un affilié pour certains autres détaillants. Cela signifie que nous recevons des commissions si vous cliquez sur les liens de notre blog et achetez chez ces détaillants.