Fabriqué à partir de lait caillé, le yaourt est une crème fine qui est fabriquée à partir de lait caillé. sans aucun autre ingrédient. Un produit laitier léger et rafraîchissant qui a une valeur nutritionnelle élevée – il est particulièrement bon pour le système gastro-intestinal. Il peut également être apprécié par les personnes souffrant d’une intolérance au lait.

Le yaourt fait partie de l’alimentation des peuples depuis l’Antiquité.. Il est connu au Moyen-Orient, en Asie centrale, en Égypte et dans les pays du Caucase depuis des milliers d’années. Les Perses l’ont introduit en Inde. Les anciens Égyptiens, Grecs et Romains connaissaient également le yaourt, comme en témoignent les sources de l’époque (par exemple, Hérodote, Galien, Pline l’Ancien). En Europe, le yaourt est apparu au XVIe siècle, mais n’a commencé à se répandre qu’au cours des premières décennies du XXe siècle.

Le yaourt peut être fabriqué à partir de n’importe quel type de lait – lait de vache, de brebis, de chèvre ou de bufflonne – en fonction des habitudes alimentaires et des animaux élevés dans chaque région. En Grèce, comme dans les Balkans, le yaourt est traditionnellement fabriqué avec du lait de brebis, plus épais, tandis qu’en Europe occidentale, le yaourt est fabriqué avec du lait de vache et de chèvre. Aujourd’hui, dans le cadre d’un régime alimentaire plus sain, on utilise également du lait écrémé et demi-écrémé. Cependant, le yaourt écrémé s’amincit facilement, c’est pourquoi on utilise des stabilisateurs, dont le plus innocent est la gélatine. Mais ce qui nous intéresse, c’est le yaourt fait maison.

Ingrédients

Le premier ingrédient dont nous avons besoin est le laitde préférence du lait frais qui a été récemment tiré et n’a pas été pasteurisé. Cela suppose que l’on ait accès à un parc à bestiaux ou que l’on connaisse un agriculteur. Si nous n’avons pas accès à du lait frais, du lait ordinaire du supermarché fera également l’affaire. On peut utiliser du lait de brebis, de chèvre ou de vache.

A lire aussi :   L'huile d'olive : Le produit emblématique de la Messénie

Le deuxième ingrédient dont nous avons besoin est une petite quantité de yaourt prêt à l’emploi. Nous préférons les yaourts dont le contenant porte la mention « traditionnel » et qui sont recouverts d’une peau qui sera enlevée. On entend parfois dire qu’il faut de la « levure » pour faire du yaourt, mais il ne s’agit pas de la levure qui sert à faire lever le pain. Ils utilisent ce mot de manière métaphorique. Ils font référence aux yaourts du commerce qui contiennent de la levure. Ce yaourt doit être le plus frais possible. S’il a un goût acide, notre yaourt aura aussi un goût acide.

Quantités : Un litre de lait produit un kilogramme de yaourt. Pour trois litres de lait, il faut donc un pot de yaourt prêt à l’emploi.

Passez le lait au travers de la passoire doublée de deux couches d’étamine.

Comment faire son propre yaourt, étape par étape - Comment faire son propre yaourt, étape par étape
Comment faire son propre yaourt, étape par étape - Comment faire son propre yaourt, étape par étape

Pour que le lait caille, il faut qu’il atteigne 45° à 46°C.

Comment faire son propre yaourt, étape par étape - Comment faire son propre yaourt, étape par étape

Verser le yaourt prêt à l’emploi dans un bol et le délayer avec un peu de lait tiède.

Délayer entièrement le yaourt prêt à l’emploi en le battant avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’il devienne uniforme.

Verser le reste du lait de la casserole dans un grand récipient – de préférence en terre cuite – et ajouter le mélange de yaourt dilué.

Remuez à l’aide d’une cuillère en bois, de manière à ce que le mélange de yaourt se répande uniformément dans le lait.

Comment faire son propre yaourt, étape par étape - Comment faire son propre yaourt, étape par étape

Fermez le récipient avec son couvercle ou couvrez-le avec du saran wrap (film alimentaire). Le récipient doit rester emballé et placé dans un endroit chaud sans courant d’air et ne doit absolument pas être déplacé.. Il est préférable de laisser le yaourt se fixer au même endroit. Vous aurez besoin d’une grande serviette ou d’une petite nappe et d’une couverture en laine. Placez le récipient contenant le lait sur la serviette et la couverture. Une fois que vous avez remué le lait, enveloppez le récipient et ne le déplacez pas avant la fin de la période de fermentation.

A lire aussi :   Recette : Yogourt grec congelé fait maison

Au bout de 6 heures, déballez le récipient et vérifiez si le yaourt est prêt. S’il n’est pas prêt (ce qui est très improbable), couvrez-le à nouveau et vérifiez dans 1 ou 2 heures.

Une fois que le yaourt a durci, retirez la serviette et la couverture. Laissez le yaourt à l’air libre jusqu’à ce qu’il atteigne la température ambiante, puis mettez-le au réfrigérateur.. Si vous voulez faire plus de yaourt plus tard, mettez une quantité du yaourt que vous avez fait dans un pot, fermez-le hermétiquement et conservez-le au réfrigérateur. Le pot de yaourt peut être conservé pendant une semaine.

Attention: Ne jamais conserver le yaourt au congélateur.

Informations utiles

La texture et le goût acide du yaourt sont dus à deux bacilles (bactéries) qui se développent et se multiplient en raison de la température particulièrement élevée nécessaire à sa fabrication. La qualité et le goût du yaourt sont directement liés au type d’alimentation des animaux, qui influe également sur le lait qu’ils produisent. La méthode décrite ci-dessus permet d’éviter la formation d’une couche de peau à la surface du yaourt.

Lorsque le lait refroidit pour atteindre 45°C, une couche de peau crémeuse se forme, due à la graisse qui remonte à la surface. Cependant, lorsque nous remuons le yaourt dans le lait, nous ne laissons pas de peau se former. Si vous voulez un yaourt avec une peau, vous devez ajouter le yaourt dilué dans le lait à l’aide d’une grande seringue.. Ensuite, remuez le mélange à l’aide d’une grande cuillère en bois. Placez le bout de la cuillère dans la casserole et remuez sous la surface de la peau, en veillant à ne pas briser la peau. Seul le lait de chèvre ne crée pas de peau car il est homogénéisé par nature et ses graisses ne se désagrègent pas.

Un conseil : Lorsque vous prélevez une partie du yaourt que vous voulez, il reste une petite flaque de liquide (le petit-lait). Pour éliminer le petit-lait, ajoutez un morceau de biscotte. Une fois que la biscotte a absorbé le petit-lait, vous pouvez la jeter.

Yaourt en sac

Pour obtenir un yaourt épais et filtré, placez le lait fraîchement caillé (ou une partie du lait fraîchement caillé) dans un sac en tissu et suspendez-le au-dessus d’un bassin. Lorsque le sac est suspendu au-dessus de la cuvette, le petit-lait s’écoule à travers le sac, ne laissant que le yaourt épais. Un sac en étamine ne doit pas être utilisé car il ne pourra pas contenir le yaourt. Une taie d’oreiller peut également être utilisée.